Maladies chroniques et COVID-19

Étude de cohorte, basée sur les données du SNDS, couvrant la première vague de l’épidémie (15 février au 15 juin 2020) et étudiant la relation entre 47 maladies chroniques et le risque de développer une forme sévère de COVID-19


Mot clés : Covid-19; hospitalisation; décès; facteurs médicaux; maladies chroniques; facteurs sociodémographiques; SNDS; PMSI

Résultats :

Hola 2
Organigramme de l’étude

Description de l’étude :

  • Titre : Épi-Phare: Maladies chroniques, états de santé et risque d’hospitalisation et de décès hospitalier pour COVID-19 lors de la première vague de l’épidémie en France.
  • Investigateurs principaux : Laura Semenzato, Jérémie Botton, Jérôme Drouin, François Cuenot, Rosemary Dray-Spira, Alain Weill and Mahmoud Zureik.
  • Centre d’étude : L’étude s’est basée sur les données du SNDS.
  • Population d’étude : Plus de 66 millions de personnes de la population française.
  • Type d’étude : Étude de cohorte.
  • Méthode : Des modèles de Cox à risques proportionnels ont été utilisés pour estimer par des hasards ratios (HR) les associations entre chaque comorbidité et le risque d’hospitalisation ou de décès pour COVID-19. Ces associations ont été réalisées avec ajustement sur l’âge et le sexe, puis avec ajustement multivarié incluant toutes les variables (hasards ratios ajustés HRa)

Objectifs de l’étude :

Objectif principal : Connaître sur des données françaises les facteurs de risques médicaux et socio-économiques associés au risque d’hospitalisation pour COVID-19 et à celui de décès hospitalier.

Plus sur cette étude :

Contexte scientifique : Le syndrome respiratoire aigu sévère lié à l’infection par coronavirus 2 (SRAS-CoV-2) est apparu en Chine fin 2019 et est très vite devenu une pandémie mondiale. Le virus s’est en effet propagé rapidement dans le monde, infectant 104 millions de personnes et tuant plus de 2,3 millions de personnes au 30 janvier 2021.

Dès le début de la pandémie, l’âge a été reconnu comme le principal facteur de risque d’hospitalisation et/ou de décès pour COVID-19, de même que les patients souffrant de certaines comorbidités ont été identifiés comme présentant un sur-risque.

Assurance Maladie Logo9311
Cropped Cropped Logoepi Phare
Ansm Logo


Autres études épidémiologiques :

IDENTIFICATION DES COMPOSANTS GÉNÉTIQUES CHEZ LES JEUNES ATTEINTS DE FORMES CRITIQUES DE COVID-19

Une collaboration franco-américaine, utilisant les techniques d’intelligence artificielle les plus avancées pour l’interprétation des données, a réussi à identifier une signature génétique qui différencie les […]

Efficacité de la combinaison vaccinale

Científicos franceses demuestran que la vacunación primaria con dos vacunas diferentes sería más eficaz que la vacunación con dos vacunas idénticas.

Dynamique de la variante Delta en France

L’Institut Pasteur fait l’hypothèse dans cette étude qu’il n’y a pas de changement dans la transmissibilité liée au climat de la variante Delta pendant la période d’étude (15 juin au 1er octobre).

SARS-CoV-2 dans les populations partiellement vaccinées

Cette étude vise à étudier comment la vaccination partielle de la population française devrait modifier l’épidémiologie du SARS-CoV-2 et à déterminer les implications pour le contrôle de l’épidémie.

Étude DIABÉPI

DIABÉPI, une étude quantitative sur le rapport des personnes diabétiques à la vaccination et leur vulnérabilité à l’épidémie de COVID-19.

Hard Covid

Étude HARD COVID-19

Depuis plusieurs mois, le CHRU de Tours s’est lancé dans une enquête d’ampleur afin d’évaluer le moral des soignants. Un travail de recherche pensé pour cartographier leurs troubles, mais aussi les aider à se sentir mieux.

France 2020

La pandémie de COVID-19 a un impact important sur la démographie de la France. Cette étude explique pourquoi le nombre de décès attribués à la COVID-19 en 2020 dépasse largement l’augmentation des décès de toutes causes entre 2019 et 2020.

Étude CONFEADO

Cette étude vise à comprendre comment les enfants et les adolescents âgés de 9 à 16 ans ont vécu le confinement en France et comment cela a pu affecter leur bien-être.

Étude SAPRIS-SERO

SAPRIS-SERO est une étude qui vise à estimer la séroprévalence de l’infection par le SRAS-CoV-2 dans les cohortes épidémiologiques Constances, E3-E4N, NutriNet-Santé et Elfe-Epipage2 en France.

CoV-CONTACT

Cette étude prospective multicentrique conclut que la proportion de professionnels de santé infectés après un contact professionnel à risque est très élevée, dont un quart des infections sont asymptomatiques.