IDENTIFICATION DES COMPOSANTS GÉNÉTIQUES CHEZ LES JEUNES ATTEINTS DE FORMES CRITIQUES DE COVID-19

Une collaboration franco-américaine, utilisant les techniques d’intelligence artificielle les plus avancées pour l’interprétation des données, a réussi à identifier une signature génétique qui différencie les jeunes patients COVID-19 critiques des non critiques.


Mots-clés : covid-19 ; gène; gènes; critique; patient; USI ; IA ; intelligence; artificiel; jeunes.

Résultats:

Les résultats démontrent que le gène ADAM9 est un régulateur ascendant chez les patients COVID-19 gravement malades. Il a également été démontré qu’une quantité accrue d’ADAM9 facilite l’infection virale et la réplication dans un modèle cellulaire ex vivo.

Descriptif de l’étude :

  • Titre: Identification of driver genes for critical forms of COVID-19 in a deeply phenotyped young patient cohort.
  • Co-chercheurs : Raphael Carapito, Richard Li, Julie Helms, Christine Carapito, Sharvari Gujja, Véronique Rolli, Raony Guimaraes, Jose Malagon-Lopez, Perrine Spinnhirny, Alexandre Lederle, Razieh Mohseninia, Aurélie Hirschler, Leslie Muller, Paul Bastard, Adrian Gervais, Qian Zhang, François Danion, Yvon Ruch, Maleka Schenck, Olivier Collange, Thiên-Nga Chamaraux-Tran, Anne Molitor, Angélique Pichot, Alice Bernard, Ouria Tahar, Sabrina Bibi-Triki, Haiguo Wu, Nicodème Paul, Sylvain Mayeur, Annabel Larnicol, Géraldine Laumond, Julia Frappier, Sylvie Schmidt, Antoine Hanauer, Cécile Macquin, Tristan Stemmelen, Michael Simons, Xavier Mariette, Olivier Hermine, Samira Fafi-Kremer, Bernard Goichot, Bernard Drenou, Khaldoun Kuteifan, Julien Pottecher, Paul-Michel Mertes, Shweta Kailasan, M. Javad Aman, Elisa Pin, Peter Nilsson, Anne Thomas, Alain Viari, Damien Sanlaville, Francis Schneider, Jean Sibilia, Pierre-Louis Tharaux, Jean-Laurent Casanova, Yves Hansmann, Daniel Lidar, Mirjana Radosavljevic, Jeffrey R.Gulcher, Ferhat Meziani, Christiane Moog, Thomas W. Chittenden, Seiamak Bahram.
  • Centres de mise en œuvre : Inserm, Université de Strasbourg dans l’unité U1109 « Immunologie et rhumatologie moléculaire, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, (Boston, États-Unis) et Université de Californie du Sud (Los Angeles, États-Unis).
  • Population étudiée : 72 jeunes patients COVID-19 (moins de 50 ans) ; 25 non critiques et 47 critiques. 22 patients sains.
  • Type d’étude: Etude multicentrique internationale

Objectifs de l’étude:

Objectif principal : Identifier et analyser les composants génétiques et moléculaires qui différencient les jeunes patients atteints de formes critiques de COVID-19.

Objectifs secondaires : Développer une thérapie génique utilisant les gènes identifiés pour lutter contre la maladie.

En savoir plus sur cette étude :

Contexte scientifique : Les moteurs des formes critiques du coronavirus 2019 (COVID-19) restent inconnus. Compte tenu des principaux facteurs de confusion tels que l’âge et les pathologies antérieures, les véritables médiateurs de cette affection restent inconnus. Une analyse génomique et symptomatique, combinée à l’intelligence artificielle, a été réalisée sur un échantillon de jeunes patients dont les individus ayant des pathologies antérieures ont été exclus. L’échantillon comprenait 47 patients « critiques » (dans l’unité de soins intensifs avec ventilation mécanique) et 25 patients « non critiques » (dans un service de soins non critiques) avec COVID-19 et 22 personnes en bonne santé. Les analyses comprenaient le séquençage du génome entier et le séquençage de l’ARN du sang total.

Les patients critiques de COVID-19 ont été caractérisés par l’expression d’un gène qui régule positivement la métalloprotéase ADAM9. Cette signature génétique a été validée dans un deuxième échantillon indépendant de 81 patients gravement malades et 73 patients COVID-19 récupérés, et a été confirmée par une expérimentation in vitro.

Hôpitals:

Arton13781
Universityofsoutherncaliforniauscsealsvg
Genuity Science Logo
Universite Strasbourg