La mortalité par COVID-19 et son association avec des paramètres non-viraux

Cette étude présente une description globale du taux de mortalité du COVID-19 et son association avec certains paramètres pouvant aider à améliorer les stratégies préventives


Quels sont les parametres non-viraux associés au taux de mortalité du COVID-19 ?

Mot clés : COVID-19, demographie, environnement, santé publique, confinement, adaptation de niche.

Résultats :

Images de certains des résultats obtenus

Captura 1
Chaque point représente le taux de mortalité COVID-19 d’un pays ou d’un état, selon sa latitude. Des taux de mortalité plus élevés ont été principalement observés dans l’intervalle de latitude [25/65].
Fg
Les plages de longitude [−35 / −125 °] étaient également associées à des taux de mortalité plus élevés.

Les paramètres non-viraux plus fréquemment associés au taux de mortalité par COVID-19 présentés dans cette étude sont l’Esperance de vie et son ralentissement, contexte sanitaire (le fardeau épidémique des maladies chroniques non-transmissibles et la prévalence de maladies infectieuses), économie (croissance du produit national, soutien financier), et environnement (température, index ultra-violet).

Description de l’étude :

  • Titre : COVID-19 Mortality: A Matter of Vulnerability Among Nations Facing Limited Margins of Adaptation.
  • Investigateurs principaux : Quentin De Larochelambert, Andy Marc, Juliana Antero, Eric Le Bourg and Jean-François Toussaint.
  • Centre d’étude : Institut de Recherche Biomédicale et d’Epidémiologie du Sport (IRMES), Centre de Recherche sur la Cognition Animale (CRCA), Centre de Biologie Intégrative (CBI Toulouse), Université de Toulouse, CNRS, UPS, CIMS, Hôtel-Dieu and Assistance Publique—Hôpitaux de Paris.
  • Population d’étude : des données de 188 pays ayant déclaré au moins un cas, seulement ceux reportant un minimum de 10 décès associés au COVID-19 jusqu’à la fin de l’étude (31 Aout 2020) ont été inclus. La Chine et les USA sont aussi analysés par états ou régions, quand chacun atteint le seuil de 10 décès.
  • Type d’étude : Etude rétrospective et prospective.
  • Méthode : Nous avons testé les indices majeurs de cinq domaines (démographie, santé publique, économie, politique, environnement) et ses associations potentielles avec la mortalité du COVID-19 pendant les premiers huit mois du 2020 à l’aide d’une analyse à composante principale et la matrice de corrélations de Pearson. Des données quotidiennes du nombre de cas et des décès liés au COVID-19 ont été collectées jusqu’à la date de fin d’étude à partir de la base de données de la John Hopkins University.

Objectives de l’étude :

Objectif principal: cette étude a pour objectif investiguer la puissance des associations entre le taux de mortalité COVID-19 et la démographie (ex. Esperance de vie et sa progression), santé (ex. des facteurs de risque majeurs et le style de vie), environnemental (température, humidité), et des paramètres économiques (ex. GDP et les indices de développement) ainsi que d’autres indices caractérisant les réponses des gouvernements (ex. restrictions et mesures de confinement) en chaque pays touché par la pandémie.

Plus sur cette étude :

Contexte scientifique : Le domaine du développement humain a été sévèrement contraigne par la pandémie COVID-19. Une dynamique commune a été observé mais sa propagation n’a pas été homogène partout dans le monde.

Le taux de mortalité lié au COVID-19 s’explique par un ensemble de facteurs incluant démographiques, économiques, sanitaires ou sociaux ainsi que par les efforts préventifs mise en place par le gouvernement. Nous avons l’hypothèse que les pays reportant une progression de l’Esperance de vie lente, des prévalences de maladies chroniques élevées, comorbidités métaboliques et GDP élevé sont aussi les mêmes présentant des taux de vulnérabilité élevées et sont associés à des taux de mortalité élevées pendant les premiers mois de la pandémie.

Cette étude souligne les difficultés principales associées à l’adaptation que la plupart de pays font face actuellement. Un point important pour préparer une riposte efficace contre le COVID-19 est celui d’identifier où se trouvent les risques et les faiblesses en chaque pays. Une stratégie recommandable est probablement d’augmenter l’immunité populationnelle et la résilience, prévenir le sédentarisme à partir de la promotion de l’activité physique et la meilleure forme physique.

Finalement, nous nous sommes focalisé sur la phase sous-exponentielle explosive du COVID-19 en chaque pays. Cependant, une période de propagation précoce aurait eu commencé pendant l’été/automne 2019. Cette phase de diffusion sera probablement investiguée à partir des bases de données de l’International Air Transport Association (IATA) et la modélisation des transports aériens.

Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by IRMES.
Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by CRCA.
Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by CBI.
Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by CNRS.
Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by UPS.
Study about COVID-19 mortality and its associations with non-viral parameters supported by Assistance Publique—Hôpitaux de Paris.

Autres études sur l’épidémiologie:

COVonco

Rejoignez l’étude COVonco et contribuez a comprendre mieux l’impact de la COVID-19 dans l’oncologie.

EpiCOV

Le projet EpiCOV vise à fournir une cartographie globale et scientifiquement fiable du statut immunitaire de la population en France à travers des tests sérologiques et des questionnaires.

Maladies chroniques et COVID-19

Étude de cohorte, basée sur les données du SNDS, couvrant la première vague de l’épidémie (15 février au 15 juin 2020) et étudiant la relation entre 47 maladies chroniques et le risque de développer une forme sévère de COVID-19.

Imagen

VIVRE-COVID19.fr

Cette étude contribuera à fournir des données afin de guider l’action publique, notamment à travers l’action du Ministère de la Santé dans la gestion numérique de la crise Covid-19.

Étude ComCor : Où les Français se font-ils infecter ?

Cette étude vise à identifier les facteurs sociodémographiques, les lieux fréquentés et les comportements associés à un risque accru d’infection par le SARS-CoV-2.

Long Covid Symp

Cocolate Étude : Symptômes du Covid long

L’étude Cocolate vise à comprendre la persistance du COVID-19 et à étudier ses symptômes, ainsi que les causes de la persistance de certains d’entre eux.

CoviPrev : Comment le confinement a-t-il affecté la santé mentale ?

Cette étude vise à étudier les changements de comportement et de santé mentale pendant la pandémie de COVID-19 dans la population française.

CIBERESUCI COVID

CIBERES UCI COVID is a fundamental study that will improve care of critical patients infected by COVID-19.

CHRONOS19: Hematologic diseases and COVID-19

A Russian study to determine the severity and lethality of COVID-19 infection in patients with hematologic diseases.

MOOD-COVID

MOOD-COVID aims to study the impact of the pandemic on the mental health of pregnant women, young mothers and their children.