EpiCOV

La grande enquête statistique sur l’état de santé et les conditions de vie des Français dans le cadre de la pandémie actuelle de coronavirus (Covid-19)


Anne-Lise Beaumont, Rémonie Seng et Josiane Warszawski « Premiers résultats d’EpiCoV et perspectives » (équipe : Epidémiologie clinique) Journée scientifique du CESP (13/11/2020)

Résultats :

– Les jeunes entre 15 et 24 ans, les immigrés et les descendants d’immigrés hors Europe davantage touchés par le virus durant la deuxième vague
– La séroprévalence augmente fortement chez les jeunes adultes et en Auvergne-Rhône-Alpes
– Une séroprévalence qui décroit avec l’âge, de 10 % chez les moins de 25 ans à 4 % chez les plus de 64 ans
– Les zones densément peuplées ainsi que les métiers du soin sont toujours les plus exposés
– Près de trois personnes contaminées sur quatre ont ressenti des symptômes

Description de l’étude :

  • Titre : EpiCOV.
  • Investigateurs principaux : Nathalie Bajos et Josiane Warszawski.
  • Centre clinique : L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère des Solidarités et de la Santé.
  • Population d’étude : 135,000 citoyens sélectionnés aléatoirement par l’Insee pour représenter l’ensemble de la population française.
  • Type d’étude : Épidémiologique.
  • Conception: Un premier questionnaire a été envoyé aux 135 000 participants en mai 2020. En octobre-novembre de la même année, un deuxième questionnaire a été envoyé, qui permettrait de décrire l’évolution de l’épidémie depuis mai.

Objectifs de l’étude :

Objectif principal : Fournir, d’une part, une cartographie précise du statut immunitaire de la population, de la santé, des conditions de vie et des inégalités sociales au regard de ces 3 paramètres, et, d’autre part, un suivi de la dynamique épidémique à court, moyen et long terme.

En savoir plus sur cette étude :

Contexte scientifique : Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, « Quantifier la proportion de personnes ayant développé des anticorps en réaction au virus SARS-CoV2 et documenter les effets de cette épidémie sur les conditions de vie de nos concitoyens apparaissent comme des enjeux majeurs pour appuyer l’élaboration des stratégies de déconfinement et de prévention les plus adaptées, permettre la détection précoce de toute reprise épidémique et, sur le plus long terme, suivre l’efficacité des mesures prises. »

Résultats préliminaires : « A partir des 135 000 réponses au questionnaire de mai et des 12 000 analyses sérologiques réalisées, des résultats importants ont pu être obtenus sur la situation en France au printemps. En France métropolitaine, 4.5% des personnes de 15 ans ou plus avaient été en contact avec le virus en mai 2020. Cette part est plus importante parmi les 30-49 ans, dans les communes les plus densément peuplées et pour les personnes habitant dans des logements surpeuplés. Les plus pauvres ainsi que les plus riches ont également plus souvent été en contact avec le virus pour les personnes au milieu de la distribution des revenus. » (site EpiCOV)

Logo Inserm 1600px
Logodirectiondelarecherchedesetudesdelevaluationetdesstatistiques
Unnamed 2
1200px Sante Publique France Logo
32230767 30083742

Autres études sur la sérologie :

Efficacité de la combinaison vaccinale

Científicos franceses demuestran que la vacunación primaria con dos vacunas diferentes sería más eficaz que la vacunación con dos vacunas idénticas.

Étude SAPRIS-SERO

SAPRIS-SERO est une étude qui vise à estimer la séroprévalence de l’infection par le SRAS-CoV-2 dans les cohortes épidémiologiques Constances, E3-E4N, NutriNet-Santé et Elfe-Epipage2 en France.

COVonco

Rejoignez l’étude COVonco et contribuez a comprendre mieux l’impact de la COVID-19 dans l’oncologie.

COnV-ert study, convalescent plasma to stop COVID-19

Early administration of convalescent plasma in people over 50 years of age with mild to moderate COVID-19 disease may slow disease progression and decrease the severity of symptoms.

COVID-19 immunity in healthcare professionals

Determining whether there is protection against reinfection is important for controlling healthcare workers implications during the pandemic due to their continous professional contact with COVID-19 patients

Mass SARS-CoV-2 Serological Screening in Andorra

This study aims to estimate the prevalence of antibodies against SARS-CoV-2 and help improve the prediction of infectious diseases and increase biosecurity in the Principality of Andorra.

CoViproteHCt

Identifying true markers of protective immunity will allow for the identification of individuals, in particular healthcare personnel working with COVID-19 patients and in other critical areas protected from re-infection.

COVICAT Study

The COVICAT study aims to evaluate the evolution of the incidence of SARS-CoV-2 coronavirus infection in the Catalan population over a 12-month period.

Convalescent plasma therapy and COVID-19

Convalescent plasma with anti-SARS-CoV-2 antibodies appears to be a very promising approach in the context of protracted COVID-19 symptoms in patients unable to mount a specific humoral response to SARS-CoV-2.

REACT-2.5: National seroprevalence study of SARS-CoV-2 antibodies using LFIAs

This cross-sectional study estimates SARS-CoV-2 IgG antibody seroprevalence in the community in England using self-administered LFIAs.