CoV-CONTACT

Cette étude prospective multicentrique conclut que la proportion de professionnels de santé infectés après un contact professionnel à risque est très élevée, dont un quart des infections sont asymptomatiques


Résultats :

Un contact à risque multiple avec ≥ 2 sujets index COVID-19 a concerné 28/145 PS (19,3 %). Le sujet index COVID-19 était au moins 1 patient COVID-19 pour 70/143 (49,1 %) et au moins 1 autre PS COVID-19 pour 85/143 (59,4 %). La durée cumulée du contact à risque était < 30 min pour 46/143 (31,9 %), comprise entre 30 et 60 min pour 39/143 (27,3 %) et > 60 min pour 58/143 (40,6 %). Le délai médian entre le dernier contact à risque avec le sujet index COVID-19 et l’inclusion était de 6 jours.

Description de l’étude :

  • Titre : Proportion de professionnels de santé infectés après exposition professionnelle avérée au SARS-CoV-2 : résultats préliminaires de la cohorte CoV-CONTACT.
  • Investigatrice principale : S.Tubiana, B.Lina, M.Thy, N.Fidouh, C.Charpentier, A.Chahine, A.Valdes, S.Van der Werf, C.Burdet, X.Duval.
  • Centre clinique : 17 hôpitaux universitaires français.
  • Population d’étude : Les professionnels de la santé (PS) après un contact avec un risque modéré/élevé de transmission.
  • Type d’étude : Étude de cohorte prospective multicentrique.
  • Méthodes : Sont effectués des prélèvements nasopharyngés répétés entre le jour du dernier contact à risque avec un sujet index COVID-19 (D0) et D14, un recueil journalier des symptômes entre D0 et D30, des prélèvements sanguins à visée sérologique à l’inclusion, D30, D90, D180 et D365. L’infection était considérée certaine à SARS-COV-2 en présence d’une PCR positive ou d’une séroconversion IgG entre D0 et D30. Elle était considérée comme probable en présence pendant ≥ 2 jours consécutifs, entre D0 et D30, d’au moins 1 symptôme général (fièvre, fatigue, myalgies, céphalées) et d’1 symptôme spécifique (toux, dyspnée, maux de gorge, congestion nasale, anosmie, diarrhée) en l’absence de PCR positive ou de séroconversion. La présente analyse porte sur les premiers sujets contacts PS du 1er centre recruteur disposant d’un suivi à D30 réalisé.

Objectifs de l’étude :

  • Objectif principal : Évaluer l’évolution clinique, virologique et immunologique après un contact à risque testé et daté entre professionnels de santé.

En savoir plus sur cette étude :

Le contexte : La proportion de professionnels de santé infectés après un contact professionnel à risque modéré ou élevé de transmission (tel que défini par Santé Publique France) avec un sujet index COVID-19 est inconnue.

Gogj
Hcl Logo2019
410px Chulillelogo
Impression


Autres études épidémiologiques :

Dynamique de la variante Delta en France

L'Institut Pasteur fait l'hypothèse dans cette étude qu'il n'y a pas de changement dans la transmissibilité liée au climat de la variante Delta pendant la…

SARS-CoV-2 dans les populations partiellement vaccinées

Cette étude vise à étudier comment la vaccination partielle de la population française devrait modifier l'épidémiologie du SARS-CoV-2 et à déterminer les implications pour le…

Étude DIABÉPI

DIABÉPI, une étude quantitative sur le rapport des personnes diabétiques à la vaccination et leur vulnérabilité à l'épidémie de COVID-19.

Étude HARD COVID-19

Depuis plusieurs mois, le CHRU de Tours s’est lancé dans une enquête d’ampleur afin d’évaluer le moral des soignants. Un travail de recherche pensé pour…

France 2020

La pandémie de COVID-19 a un impact important sur la démographie de la France. Cette étude explique pourquoi le nombre de décès attribués à la…

Étude CONFEADO

Cette étude vise à comprendre comment les enfants et les adolescents âgés de 9 à 16 ans ont vécu le confinement en France et comment…

Étude SAPRIS-SERO

SAPRIS-SERO est une étude qui vise à estimer la séroprévalence de l'infection par le SRAS-CoV-2 dans les cohortes épidémiologiques Constances, E3-E4N, NutriNet-Santé et Elfe-Epipage2 en…

French COVID

Cette étude est basée sur le suivi observationnel d'une large cohorte de patients ayant développé une forme clinique de la maladie COVID-19 nécessitant une hospitalisation…

CoviPrev : Comment le confinement a-t-il affecté la santé mentale ?

Cette étude vise à étudier les changements de comportement et de santé mentale pendant la pandémie de COVID-19 dans la population française.

Cocolate Étude : Symptômes du Covid long

L'étude Cocolate vise à comprendre la persistance du COVID-19 et à étudier ses symptômes, ainsi que les causes de la persistance de certains d'entre eux.